L'Histoire des Enfers

L'Enfer, terre sauvage et inhospitalière, menace notre réalité. Depuis peu, des armées de démons se regroupent, bien décidées à nous donner un avant goût de l'Apocalypse. Mais un murmure se propage parmi les démons. Un nom. Wicker, le missionnaire des Enfers.

Si de prime abord nos objectifs divergent, les événements vont changer la donne et faire de Wicker un précieux allié.

Et la Mer rendit les morts qui étaient en elle. Et la Mort et les Enfers rendirent les morts qui étaient en eux; Et chacun fut jugé selon ses œuvres

Apocalypse 20:13

Si nous découvrons les Dimensions Infernales via nos rencontres avec Théodore Wicker, ces dernières sont en réalité bien plus anciennes et eurent de nombreux maîtres.

Ce sont les vestiges d'un Âge révolu que nos "aventures infernales" nous permettent de redécouvrir, afin, peut-être, de mieux appréhender le présent, le passé, voire même le futur de notre propre réalité.

Mais revenons aux origines des dimensions infernales.

Par moi, allons dans la cité dolente,
Par moi, allons dans l'éternelle douleur,
Par moi, allons chez les âmes perdues,

La justice inspira mon noble créateur :
Je suis l'oeuvre de la puissance divine,
De la sagesse suprême et de l'amour.

Avant moi, rien ne fut créé,
Sinon d'éternel, et moi je dure éternellement.
Vous qui entrez, abandonnez tout espoir.   Dante - La Divine Comédie

La création des Enfers

Eblis
Eblis

L’histoire des Enfers commence au Deuxième Âge.

Nous savons peu de choses sur les créateurs de cette dimension, si ce n’est qu’Eblis, Bâtisseur, Hôte et Nephilim, fut l’un d’eux. Si les motivations de ce groupe nous sont encore inconnues, l’implication des Nephilims, grands perdants de la guerre des Hôtes du Premier Âge laisse supposer qu’ils pourraient avoir tenté de recréer leur paradis perdu ou d’avoir cherché une alternative à Gaïa.

Eblis

L'Histoire des Enfers
Lucifer

Eblis est le nom de Satan dans la tradition islamique. Ange créé à partir du feu, il est celui qui, à la demande de Dieu, bannit les djinns en Enfer.

Cependant, il refusa de s’agenouiller devant Adam, au motif qu’étant né du feu, il était supérieur à une créature d’argile. Sa désobéissance provoqua sa déchéance et son propre bannissement en Enfer.

Cependant, malgré qu’il se soit opposé à Dieu, Eblis considéra toujours ce dernier comme son seigneur et maître et trouva un accord avec lui afin de pouvoir tenter les humains et de prouver le manque de loyauté d’Adam et de ses descendants.

Le motif de la désobéissance d’Eblis est un sujet récurrent de théologie. Certains pensent que Dieu aurait prédestiné Eblis à la désobéissance pour introduire la dualité du bien et du mal. Ou encore qu’Eblis, contrairement aux autres anges, pourrait avoir été doté du libre arbitre.

Les dimensions infernales, lors de leur création, sont un paradis peuplé entre autre de Rakshasas, une forme de paisibles gobelins, voleurs et dotés d’un vicieux sens de l’humour. Des cités industrieuses et prospères y sont bâties et des machines sont inventées afin d’extraire l’énergie arcanique des sous-sols. Ce monde obéit à ses propres lois physiques dont les éléments primordiaux sont la terre, le feu et le sang (certains indices pointent cependant vers la technologie/l’électricité comme un éventuel quatrième élément, mais nous manquons encore d’informations sur ce point).

L'Aspidochlon, une cité flottante...
L'Aspidochlon, une cité flottante...

Pour les humains, le Deuxième Âge est un âge de piété, de sacrifices sanguinolents et de cités flottantes parcourant les océans. 

Le monde des humains et ce nouveau paradis ont alors des échanges réguliers. Cependant, pour une raison inconnue, l’expérience est arrêtée. Mais la dimension, privée d'Anima, parvient malgré tout à survivre dans le Hurlement, un lieu maudit, hors du temps et au-delà de la prison des rêveurs.

Le Tourbillon des âmes...
Le Tourbillon des âmes...

Nous savons peu de choses sur le Hurlement. Ce lieu sert d’exil pour les djinns ayant trahi Gaïa durant le Premier Âge et existe depuis cette époque. Il partage plusieurs similitudes avec les trous noirs : entropie dévorante, distorsion du temps, etc.

Loin du souffle de l’Anima et au contact du Hurlement, la dimension devient en une forme de « vampire dimensionnel » : lorsque la frontière entre les dimensions (« the Divide ») s’affaiblit, la dimension infernale parvient à capter une partie de l’Anima de notre réalité et à en absorber (ou plutôt « copier ») un peu de matière. C’est par ce biais que des portails vers les dimensions infernales s’ouvrent et se ferment, et que des morceaux de notre réalité se retrouvent en Enfer.

Au fil des Âges, les Enfers ont continué d’absorber ces morceaux de réalité. Et si à proximité des failles nous croisons plutôt des bâtiments de notre Âge, les autres bâtiments (cathédrales, ziggourats, mécanismes et engrenages datent plutôt du Troisième ou du Deuxième Âge).

Overlook Hotel coté pile
Overlook Hotel coté pile
Overlook Hotel coté face
Overlook Hotel coté face

Construction des Enfers
Construction des Enfers

Si la principale force de Gaïa est sa capacité à évoluer et à faire évoluer, loin de l’Arbre de VIE et du souffle de l’Anima, les Enfers ont été privés de cette capacité et se sont retrouvés enfermés dans un cercle vicieux et éternel de constructions/destructions sans espoir d’évolution.

Plusieurs maîtres des Enfers se sont succédé mais sans jamais parvenir à conserver le contrôle de la dimension.

La création des failles

Artefact des Enfers
Artefact des Enfers

Pour le moment, nous connaissons deux façons d’affaiblir la frontière entre les dimensions :

  • Concentrer beaucoup de souffrances en un lieu unique (ex : les sacrifices humains des Illuminatis sur le site de l’Overlook Hotel ou la bombe de Kaidan)
  • « Creuser » trop profondément (a priori dans le sol ou dans la prison des rêveurs) (ex : la Main Rouge ou les soldats romains des termes de Transylvanie)

Par ailleurs, affaiblir la frontière entre les mondes ne suffit pas à créer un portail. En effet, un rituel ou l’utilisation d’un artefact ainsi qu’une grande quantité d’énergie semblent également nécessaires pour ouvrir et maintenir une brèche entre les dimensions.

Rituel djinn d'ouverture de faille
Rituel djinn d'ouverture de faille
La machine de Kaidan
La machine de Kaidan

Les peuples des Enfers

A une date encore inconnue, les Enfers ont été envahis de démons et de djinns. C’est a priori à cette époque que débarquent les incubes, les succubes et autres démons dans la dimension infernale.

Si l’événement est difficile à dater, j’ai tendance à penser que la simulation pourrait avoir été arrêtée juste après leur invasion afin d’y piéger les démons.

Les races dominantes des Enfers sont un véritable melting-pot d’espèces, unies pour la plupart dans leur haine féroce de l’espèce humaine.

Les incubes et les succubes

Les incubes et les succubes étaient les serviteurs des Hôtes pendant le Premier Âge. Devenus jaloux des humains, ils tentèrent de les humilier en révélant leurs pires travers afin de montrer aux Hôtes la supériorité de leur race.

Avec le temps, incubes et succubes devinrent de grands tentateurs exploitant les faiblesses du cœur humain et cherchant à pousser l’humanité jusqu’à sa déchéance ou son autodestruction.

Saccharissa
Saccharissa
Succube
Succube
 
Succube
Succube
Incube
Incube
Incubes
Incubes

A noter que les incubes et les succubes peuvent changer de sexe et d'apparence comme ils le souhaitent. Cependant seuls trois types d'incubes/succubes, semblent en réalité exister. Ces derniers sont reconnaissables à la forme de leur crâne.

Incubes et succubes

Un Incube
Un Incube

Les incubes et les succubes sont des démons mâles et femelles cherchant à abuser sexuellement les humains pendant leur sommeil. Si les premières traces de ces démons remontent à la civilisation mésopotamienne et à ses Lilū et Lilītu, c’est durant la Grèce Antique (soit 1100 ans avant JC) qu’ils sont fortement associés au sommeil et aux cauchemars.

Si chez les grecs et les romains, les êtres d’exception étaient souvent considérés comme fils ou fille d’Incube, plusieurs scientifiques de l’époque commençaient déjà à douter de leur existence, le terme latin Incubus désignant alors indifféremment le cauchemar et le démon.

Au Moyen-Âge, le cauchemar devient un phénomène diabolique, en particulier grâce à la reconnaissance officielle du Vatican de l'existence des démons, avant de passer définitivement dans le domaine de la psychiatrie au début de 19ème siècle.

Les Djinns

Les djinns sont des créatures élémentaires créées par les Hôtes au Premier Âge pour protéger Gaia. Samael est a priori l’un de leurs créateurs.

Les Hôtes utilisèrent les quatre éléments pour créer le premier djinn. Ce dernier parvint à se libérer de leur emprise avant d’être emprisonné par le Roi Salomon sous la pyramide d’Aton.

Les djinns suivants ne furent créés qu’à partir d’un seul élément et sont reconnaissables à leur couleur de peau :

  • Les Efrits (le feu) nés de la « Flamme sans Fumée »,
  • Les Djinns (l’air), nés du « Vent Sifflant »,
    • La version anglaise distingue les Jinns (terme générique) et les Djinns (jinns de l’air), ce qui n’est pas le cas de la version française.
  • Les Marids ou Maritins (l’eau), nés de « l’Eau Chantante »,
  • Le Janns (la terre) nés de la « Terre Tremblante ».
Un djinn Jann
Un djinn Jann
 
Un djinn Marid
Un djinn Marid
Un Efrit - Amir
Un Efrit - Amir
Un Djinn djinn
Un Djinn djinn
 
Un Djinn Corrompu
Un Djinn Corrompu

Cependant, les djinns, jaloux des humains destinés à devenir les gardiens de Gaia, trahirent leur serment de protéger la Machine Immaculée et se rebellèrent.

Une terrible guerre éclata pendant le Premier Âge. Ce fut à cette occasion que les djinns créèrent les goules afin qu’elles nettoient les champs de batailles des corps humains en décomposition.

Vaincus, les djinns furent bannis dans le Hurlement.

Pendant le Deuxième Âge, de nombreux djinns s’allièrent aux Rêveurs pour reprendre Gaia aux Humains mais, découvrant un monde profané et étouffé par un conflit généralisé, ils regrettèrent leur choix et s’opposèrent aux Rêveurs... et aux humains.

Aujourd’hui encore, la plupart des djinns rêvent de revanches et de reconquêtes de la Terre, au point que certains d’entre eux seraient capables d'à nouveau s’allier aux Rêveurs.

Les Djinns

Djinn
Djinn

Les djinns sont des créatures surnaturelles issues des traditions sémitiques (Proche-Orient/Afrique du nord). Ils sont souvent invisibles et ont la capacité d’influencer les êtres humains.

Ils sont parfois organisés en fonction des quatre éléments et, selon la tradition islamique, sont issus d’une « flamme sans fumée ».

Comme les humains, les djinns sont doués du libre arbitre et peuvent même être athées.

Avant d’être intégrés dans les croyances islamiques, les djinns étaient vénérés et crains comme des demi-dieux, sans pour autant être immortels.

Les djinns ont leur propre sourate coranique (la 72ème). Cette dernière raconte comment les djinns furent les premières créatures à être converties à l’Islam par le Prophète Mahomet. Le Coran détaille également comment le Roi Salomon soumis des djinns et les força à lui bâtir un temple pour abriter l’Arche d’Alliance.

Les soldats des Enfers

Nous avons peu d’informations sur ces derniers. Ceux portant des noms, tels Iscariot, Brutus et Cassius pourraient avoir été des humains transformés en soldats après leur mort.

Si toutes les âmes envoyées en Enfer rejoignent les rangs de l’armée infernale, à terme, cette dernière risque de présenter une sérieuse menace pour nous et la Machine Immaculée...

Iscariot, Brutus et Cassius
Iscariot, Brutus et Cassius

Soldat des enfers
Soldat des enfers
Soldat des enfers
Soldat des enfers

 

Les Rakshasas

Rakshasa
Rakshasa

Après l’invasion démoniaque, les rakshasas furent réduits en esclavage. Torturés et lobotomisés par leurs nouveaux maîtres, ils sont à présent des créatures sadiques, incapables de désobéir.

Certains rakshasas ont même été sacrifiés et fusionnés pour créer de terribles machines de sièges que nous croisons dans les dimensions infernales, tel le Tyran de la Machine.

 

Le Tyran de la machine
Le Tyran de la machine

Sculpture de Rakshasa
Sculpture de Rakshasa
Les Rakshasas

Les rakshasa sont des démons de la mythologie hindoue.

Ils sont nés du souffle de Brahma, le dieu créateur, alors qu’il était endormi à la fin du Satya Yuga (premier âge de la cosmogonie hindoue). Affamés, les rakshasas commencèrent à manger le dieu. Ce dernier se réveilla, poussa un cri de surprise « Rakshama ! » (Protégez-moi !) et bannit tous les rakshasas.

Si certains rakshasa sont décrits comme des bêtes énormes, hideuses et affamées de chair humaine, ils sont également réputés être de vaillants soldats et de puissants illusionnistes capables de changer d’apparence.


Les Onis

Oni
Oni

Les onis, comme les djinns, ont un passé glorieux. Leur société est basée sur un modèle féodal et une très forte concurrence.

Leur organisation en neuf maisons est structurée en trois niveaux, en fonctions de leur puissance et influence au sein de la société oni :

  • 1er niveau : Maisons basées sur l’élément « Sang », onis porteurs d’une écharpe rouge,
  • 2nd niveau : Maisons basées sur l’élément « Terre », onis porteurs d’une écharpe noire, 
  • 3ème niveau : Maisons basées sur l’élément « Feu », onis porteurs d’une écharpe jaune.

Cette structuration en fonction des éléments infernaux laisse supposer que les onis ont un lien particulier avec les Enfers.

A noter que cette structuration fait également écho à celle de l’Aube nouvelle dont le choix de couleur (jaune/rouge/noir) correspond aux couleurs choisies pour différencier les Enfants perdus, les Elus et les Bénis, également comparés aux cercles onis par le Bourdonnement.

Bénis - Noir
Bénis - Noir
Elus - Rouge
Elus - Rouge
Enfants Perdus - Jaune
Enfants Perdus - Jaune
Oni - Ceinture Noire
Oni - Ceinture Noire
Oni- Ceinture Rouge
Oni- Ceinture Rouge
Oni - Ceinture Jaune
Oni - Ceinture Jaune

 

Les Onis 

Oni (par Josh Corpuz)
Oni (par Josh Corpuz)

Les Onis (鬼) sont des créatures du folklore japonais. Ils ont généralement une forme humanoïde. Si leur apparence peut fortement varier, leur laideur reste relativement constante et leur peau est presque toujours verte, bleue ou rouge.

Ils sont souvent représentés avec une peau de tigre similaire à celle d'Imbeda et avec un kanabō (un gourdin en fer).

Si à l'origine les Onis étaient des esprits ou des dieux responsables de catastrophes, avec le temps ils sont devenus, dans l'Hindouisme et le Bouddhisme, les créatures chargées de torturer les pêcheurs dans le Jigoku (l'Enfer Nippon).

A noter enfin, que les Oni que nous croisons en jeu semblent avoir un lien privilégié avec trois civilisations humaines dont les constructions onis se sont inspirées :

  • La culture égyptienne via leurs obélisques,
  • La culture japonaise via leurs toriis (portail shintoïste),
  • La culture mongole via leurs yourtes (maison traditionnelle).

A ce stade du jeu, nous n'avons cependant aucune information pour savoir comment ces éléments culturels se sont retrouvés dans la culture oni...

Une Yourte Oni
Une Yourte Oni

Les golems des Enfers

Nous avons relativement peu d’information sur les golems infernaux, si ce n‘est qu’il s’agit d’armes magiques qui peuvent être créées par les onis à partir des éléments infernaux (sang, terre et feu).

 

Golems infernaux
Golems infernaux

L'Histoire des Enfers

Créature du 2ème Âge
Créature du 2ème Âge

Durant le Troisième Âge, les humains découvrent que les dimensions infernales ont survécu au Deuxième Âge et décident d’en piller les ruines afin d'en récupérer la technologie. Ce fut a priori à cet Âge que Hel, fille de Loki, est devenue maîtresse de Niflheim, une région des Enfers.

 

Hel
Hel

Les références culturelles aux Enfers

Les Enfers
Les Enfers

Le concept d’Enfer remonte à la culture mésopotamienne (~2000 ans avant JC). A cette époque, le monde est simplement divisé entre celui des vivants et des morts. Les morts sont supposés être de simples ombres errantes dans un monde souterrain dirigé par un dieu psychopompe (ex : Nergal ou Hadès) sans jugement, ni distinction entre enfer et paradis. C’est le cas, par exemple, du Shéol hébreux qui signifie simplement « la tombe commune de l’humanité ».

La porte de l'Enfer de Rodin
La porte de l'Enfer de Rodin

Le concept d’Enfer est apparu vers 600 avant JC avec le développement de la littérature apocalyptique. C’est généralement un lieu chaotique où brûle un feu éternel et où les morts expient leurs fautes.

Funcom utilise de nombreuses références pour définir son Enfer, en particulier les concepts d’enfer Viking (Niflheim), Maya (Ximbalba), Shintoiste (Yomi), Chinois (Diyu/Jigoku), Chrétien (Enfer) ou Hébreux (Shéol) mais également des références littéraires comme la Divine Comédie de Dante (la cité de Dis) et le Paradis perdu de Milton (La ville de Pandémonium).

Par ailleurs, la porte massive de la Tour Sombre de Wicker au cœur de Shéol (Enfer déchu) est directement inspirée de la Porte de l’Enfer de Rodin.

Lilith
Lilith

Tel un écho des Deuxième et Troisième Âges, notre Âge eut également diverses interactions avec la dimension infernale.

Vers 2000 avant JC, Lilith aurait a priori tenté (en vain) de prendre le contrôle des Enfers à l’aide d’une armée de démons (sous le nom de la déesse mésopotamienne Ishtar). C’est environ à la même époque qu'elle aurait participé avec une armé de démons (les Myrmidons créés par Zeus, l'époux d’Hera (Lilith)) à la guerre de Troie et que des mages israélites invoquèrent les dix plaies d’Egypte pour contrer Akhenaton. Ces dix plaies étaient en réalité des dieux mineurs des Enfers, dont Arbeth, le dieu des sauterelles, qui est demeuré dans notre réalité malgré la chute d’Akhenaton.

Myrmidons de l'Enfer Déchu
Myrmidons de l'Enfer Déchu
Arbeth
Arbeth

Par ailleurs, plusieurs détails laissent supposer que les romains (entre 0 et 500 ans après JC), en plus de s’adonner au culte de Sol Invictus, eurent des échanges réguliers avec les dimensions infernales. Et il n’est pas exclu que ce fut à cette occasion qu’Eblis soit devenu le nouveau maître des Enfers (son titre « Dominus Inferni in profundis » est une expression latine signifiant : « Maître des profondeurs de l’Enfer ».)

Alphabet infernal et citation latine...
Alphabet infernal et citation latine...

Nous savons également que le désintéressement du peuple nippon pour le surnaturel à partir de 1800, diminua le nombre d’invocations de démons et généra une crise économique chez les onis.

L’Empire ottoman, qui dura de 1300 à 1920, semble également avoir eu des échanges avec les dimensions infernales et il n’est pas exclu que certains sultans ottomans aient été des sultans infernaux (des djinns).

Empereur Soliman
Empereur Soliman

En effet, en plus d’être le principal ennemi de Vlad Dracula, certaines remarques de Kirsten Geary sur une grande guerre avec les Enfers dans les années 1680, pourrait être une référence à la grande guerre Turc qui opposa l’Empire Ottoman à l’alliance du Saint-Empire Germanique (fondateur des Draculestis) et de la République de Venise (fondatrice du « Conseil de Venise »).

Enfin, dans les années 60, l’ouverture d’une ou plusieurs brèches dans les Carpates mit en difficulté la Main Rouge et accéléra sa déchéance.

De nos jours, les Illuminati ont encore des échanges réguliers avec les dimensions infernales et certains membres hauts placés de l’organisation regardent les Enfers avec nostalgie...

Cependant depuis peu, les Enfers sont en proie à une nouvelle guerre intestine directement liée à l’arrivée de Théodore Wicker.

L'arrivée de Théodore Wicker

Théodore Wicker
Théodore Wicker

Théodore Wicker grandit à Oxford où il devient un expert en démonologie et un grand maître dans l’art de créer des portails magiques. Il est alors surnommé le « Crowley de Soho ».

Mais Wicker a un secret : pour une raison inconnue, il a conservé des souvenirs des Enfers du Deuxième Âge et sait quel paradis auraient dû être les dimensions infernales. Les différentes factions du monde secret s’intéressent alors à lui et assistent même à sa grande conférence de 1977 au musée de l’occulte de Londres.

Cependant Wicker échappe à tout contrôle et cherche à rejoindre définitivement les Enfers. Il réalise alors des incisions dans sa bouche afin de pouvoir parler la langue démoniaque et pratique de sombres rituels afin de se libérer de Gaia et de pouvoir survivre dans les dimensions infernales.

Au fil du temps, le corps de Wicker devient de plus en plus incompatible avec notre monde, le soleil lui donne la nausée, il est régulièrement fiévreux, doit suivre une alimentation très stricte et, enfin, n’a plus de reflet dans le verre...

Theodore Wicker

Aleister Crowley
Aleister Crowley

Le personnage de Théodore Wicker a été inspiré d’Aleister Crowley, connu comme « the Wickedest man of the world » (l’homme le plus diabolique du monde).

Né à la fin du 19ème siècle, il devient écrivain, occultiste, tarologue et astrologue. Membre de plusieurs sociétés occultes et/ou secrètes. Il s’est particulièrement distingué, pour ses écrits sur l’occultisme, sa « magie sexuelle » et son libertinage occulte.

Tout comme Aleister avant lui, Wicker se serait adonné à une magie sexuelle, lors de sa quête de l’amour de Saccharissa. Il est surnommé en jeu, le « Crowley de Soho » à la suite d’un joyeux bazar qu’il aurait occasionné dans le quartier Soho de Londres (quartier réputé pour son commerce du sexe) et dont les Templiers lui tiennent encore rigueur, 30 ans plus tard...

A noter enfin la troublante ressemblance physique entre Crowley et Wicker...

"Le sexe est, directement ou indirectement, la plus puissante des armes du magicien." Aleister Crowley


Mosul
Mosul
Wicker parcourt alors le monde à la recherche de sites où la frontière entre les dimensions serait suffisamment affaiblie pour ouvrir des portails et pratiquer ses rituels. Il passa entre autre à New York, à Londres, en Egypte (où il vient en aide à Amir) et en Transylvanie (où il rencontre Mosul et pratique des rituels dans les sous-sols de l’auberge du "Vieux Voyageur").

Mais il n’identifie le site parfait qu’en 1987 : il s’agit de l’Ovelook Hotel. L’hôtel a été construit sur un ancien site Illuminati. Au début du 18ème siècle, une taverne du nom de « l’Œil Omniscient » se tenait à l’emplacement de l’Overlook Hotel. Les Illuminati s'y réunissaient alors pour pratiquer de puissants rituels d’invocations. La taverne fut détruite en 1785 par un incendie et ne fut jamais reconstruite.

Le rituel de Wicker
Le rituel de Wicker

C’est dans la chambre 13 de l’hôtel, le 13 novembre 1987, que Wicker finalise ses rituels et parvient à quitter définitivement notre dimension. Il offre (physiquement) son cœur à la succube Saccarissa et devient un immortel.

Saccharissa
Saccharissa
La cicatrice de Wicker
La cicatrice de Wicker
Edgar
Edgar

Son rituel laisse cependant des traces sur l’île Salomon. Des créatures démoniaques s’échappent de la faille et kidnappent quatre autres résidents de l’hôtel. Les Illuminati de l’Académie d’Innsmouth doivent intervenir pour dissimuler l’événement, refermer la faille et surtout altérer la mémoire de la mère d’Edgar, unique témoin des événements.

Wicker, tel un missionnaire, commence alors à prêcher et à recruter. Il s’installe dans la ville de Shéol où lui et ses démons travaillent à la remise en route de l’antique technologie afin de se créer un nouveau paradis.

Suite à l’attentat de Kaidan, des contrats particulièrement lucratifs sont placés sur plusieurs membres de l’Aube Nouvelle et d’Orochi. L’appât du gain et l’affaiblissement de la frontière entre les dimensions font que les neuf maisons Onis envahissent Kaidan et y sèment le chaos.

Une Yourte Oni
Une Yourte Oni

Cependant, Wicker commence à faire de l’ombre à Eblis, l’actuel maître des Enfers. Ce dernier décide de prendre les choses en main et capture Wicker qu’il utilise comme source d’énergie pour alimenter des brèches vers notre réalité en prévision d’une invasion de grande ampleur.

La machine de Wicker
La machine de Wicker
 
La machine de Wicker
La machine de Wicker

Eblis parvient à envoyer ses troupes sur l’île Salomon via les failles utilisées par Wicker pour rejoindre les Enfers. Il installe également un avant-poste en Transylvanie, à proximité de la Forêt des Ombres, en profitant de failles s’ouvrant spontanément là où Wicker avait pratiqué ses rituels (probablement suite à l’ouverture de la machine de Gaia par Emma).

Avant poste des enfers dans la Forêt des Ombres
Avant poste des enfers dans la Forêt des Ombres

Par ailleurs, en Egypte, des djinns répondent à l’appel d’Aton ou du Sans-Nom dont les prisons respectives s’affaiblissent. Plusieurs djinns convergent alors vers la Vallée du Dieu Solaire.

Cependant le timing est mauvais pour les créatures infernales :

  • Sur l’île Salomon, elles débarquent en pleine invasion Draugs et sont stoppées net.
  • En Egypte, les abeilles de Gaia réparent la prison du Sans-Nom et replongent Akhenaton dont un profond sommeil.
  • Enfin en Transylvanie, les abeilles ralentissent l’armée démoniaque en attendant que les failles se referment.

Concernant Wicker, nous utilisons le portail de l’Overlook Hotel pour retrouver ce dernier dans la Cité de Dis et le libérer de la machine d’Eblis. 

Libération de Wicker
Libération de Wicker

Une fois libéré, Wicker rejoint la ville de Shéol, sa citadelle. Mais il se trouve rapidement coupé de ses troupes et assiégé par Eblis. Alerté par Amir, nous retournons dans les dimensions infernales pour prêter main forte à Wicker, battre GoG et Magog, les champions d'Eblis, et mettre fin au siège.

Gog et Magog

Gog et Magog dans les rues de Londres
Gog et Magog dans les rues de Londres

Gog et Magog sont des références présentes dans de nombreux ouvrages (Bible, Coran, Légendes d’Alexandre Le Grand et Légendes arthuriennes).

Selon la Bible, ils se joindront à Satan au moment de l’Apocalypse dans sa bataille contre le Christ et ses saints.

Pour Alexandre Le Grand, Gog et Magog sont des rois dont les nations ont été isolées des nations civilisées grâce à un mur légendaire construit par Alexandre.

Selon le Coran, ce sont des démons maintenus prisonniers par Allah qui seront libérés à la fin des temps.

Dans les légendes arthuriennes, Gog et Magog sont deux géants vaincus par Corineus, un troyen en exile en Grande Bretagne et compagnon de Brutus de Troie, premier roi légendaire de Bretagne. Corineus aurait fait des deux géants les gardiens de Londres. Une fête leur est d’ailleurs encore dédiée tous les 2 novembre.

Pendant la Guerre Froide, la Russie fut souvent comparée à Gog par les américains et plus récemment, en 2003, au commencement de la Guerre du Golfe, le président américain G. W. Bush aurait tenté de convaincre le président français J. Chirac de se rejoindre à lui en expliquant que « Gog et Magog étaient à l’œuvre au Moyen Orient et que cette confrontation était voulue par Dieu qui voulait ainsi éradiquer les ennemis de son Peuple avant qu’un nouvel Âge ne commence ». (Quand la fiction rejoint la réalité...)

La contre-attaque ne se fait pas attendre et Eblis se trouve à son tour assiégé dans une tour de Shéol. C’est à ce moment que, sur les conseils de Mosul, nous retournons en Enfer pour mettre un terme définitif au règne d’Eblis, faisant de Wicker, le nouveau Maître des Enfers.

La fin d'Eblis
La fin d'Eblis

La Divine Comédie

La Divine Comédie
La Divine Comédie

Notre voyage dans les dimensions infernales est associé à la Divine Comédie de Dante Alighieri. Ecrite au début du 14ème siècle, la Divine Comédie raconte le voyage allégorique de Dante à travers l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis tel qu’enseigné par la théologie de l’Eglise Catholique au Moyen-Âge.

Notre voyage dans les dimensions infernales est directement inspiré de celui de Dante en Enfer dont le Bourdonnement emploie plusieurs citations dont entre autre le fameux « Abandonne tout espoir, toi qui entre en ces lieux ».

Comme lui, nous traversons les cercles infernaux en partant de la cité de Dis (6ème cercle) jusqu’à Iscariot, Cassius et Brutus (9ème cercle), réputés les plus grands traîtres du Saint Empire Germanique :

  • Judas Iscariot responsable de la mort de Jésus (Trahison de la religion),
  • Cassius et Brutus responsables de la mort de Jules César (Trahison de l’état).

Enfin, notre voyage nous rapproche inexorablement de Satan (Eblis), situé au cœur de l’Enfer, au centre du 9ème cercle.

Statue de Wicker
Statue de Wicker

A présent, Wicker est le nouveau Maître des Enfers, son objectif ne semble pas être une conquête de la Terre mais plutôt de refaire des dimensions infernales le paradis perdu originel, opération qu’il mènera depuis sa « Tour Sombre » de Shéol.

Cependant, ses chances de réussites seraient... nulles dans la mesure où les Enfers, trop loin de Gaia, sont condamnés à des cycles de destructions et reconstructions éternels.

Conclusion

La vie et la mort, deux cadeaux de Gaïa...
La vie et la mort, deux cadeaux de Gaïa...

Plusieurs mystères demeurent sur les dimensions infernales. 

Le Hurlement où résident les Enfers est un lieu de perdition hors du temps, loin du souffle de l’Anima et potentiellement plus ancien que Gaia elle-même.

Les raisons de son l’existence nous demeurent inconnues, il pourrait être une prison pour d’antiques créatures ou/et une conséquence de l’action créatrice de l’Arbre de Vie.

La géographie des Enfers restent également très mystérieuse. Nos visites se sont limitées à la cité de Dis, de Shéol et à Niflheim. Certains interlocuteurs parlent des mille Enfers tandis que d’autres évoquent, en particulier pour les onis, l’existence de huit Enfers majeurs et de seize Enfers mineurs. Il est également fait référence à huit mystérieuses mères qui domineraient ces Enfers.

L’histoire des Enfers pendant le Deuxième Âge introduit une opposition culturelle intéressante entre les dimensions :

  • Piété et Tradition pour la dimension des humains,
  • Technologie et Innovation pour le nouveau paradis.

Cette opposition n’est pas sans rappeler le choc culturel entre Templiers et Illuminati. Peut-être que les actuelles tensions entre les deux factions ne sont qu’un écho d’un antique choc culturel inter-dimensionnel...

Par ailleurs, le lien entre le royaume des morts et la Souillure ne nous a pas encore été expliqué. Par exemple, lors de l’événement de l’Agartha Souillée, les créatures portaient plusieurs références à la Cité de Dis (Enfer Tourmenté) :

  • Flappy projetait des « larmes de Dis », 
  • Les tentacules des portails étaient des « tentacules de Dis »,
  • Dans les instances nous pouvions croiser un « Titan de Dis ».

Par ailleurs, à plusieurs reprises le dieu Nergal nous est présenté comme un dieu Psychopompe, gardien des morts, alors que la souillure est également désignée par le terme « Gale de Nergal ».

Enfin, il est intéressant de noter les trajectoires similaires prises par Orochi et l’Aube Nouvelle :

  • Samael pense que Gaia est perdue et tente de lui trouver une alternative, ce qui n’est pas sans rappeler la création des Enfers pendant le Deuxième Âge.
  • Marquard, de son côté, tente de devenir un Rêveur en asservissant une large partie des humains et en les structurant selon une hiérarchie oni...
Samael Chandra
Samael Chandra
Statue de Philippe Marquard
Statue de Philippe Marquard

Si je devais émettre une théorie, ce serait que Samael va effectivement créer un nouveau paradis que Marquard va probablement envahir avec son armée de fidèles. Afin de stopper Marquard, cette dimension sera ensuite sacrifiée et envoyée dans le Hurlement où elle deviendra un nouvel Enfer pour les générations futures.

Bref dans Secret World Legends, l’Histoire semble être un éternel recommencement.

"Les démons ne disparaissent jamais, ils prennent juste une nouvelle forme" C.Jung.

Kaidan - L'enfer
Kaidan - L'enfer

Réactions (2)

Afficher sur le forum


Plateformes Windows
Genres Action, jeu de rôle, contemporain, fantastique

Statut Disponible
Bêta fermée 31 mars 2017 (Monde) (Windows)
Sortie 26 juin 2017 (Monde) (Windows)

Que pensez-vous de Secret World Legends ?

31 aiment, 21 pas.
Note moyenne : (54 évaluations | 0 critique)
6,0 / 10 - Assez bien

12 joliens y jouent, 17 y ont joué.