Secret World Legends précise son modèle économique free-to-play

Le 26 juin, Funcom lancera Secret World Legends, distribué en free-to-play : le jeu reposera sur deux monnaies distinctes (l'une à gagner en jeu, l'autre disponible contre des euros) et les joueurs pourront les échanger librement sur un marché dédié.

swl.jpg

On l'a noté, le 26 juin prochain, Funcom lancera Secret World Legends -- cette refonte de The Secret World, prenant la forme d'un RPG d'action multijoueur, qui sera l'occasion de faire évoluer les mécanismes de combat du MMO, mais aussi de relancer le titre en free-to-play afin d'attirer de nouveaux joueurs.
Dans le cadre de ses derniers comptes trimestriels, Funcom précisait voir dans le jeu l'opportunité d'expérimenter de nouvelles approches en matière de modèle économique (qui pourrait donc faire l'objet d'ajustements réguliers au gré de l'exploitation du jeu), mais d'ici là, le développeur précise ses projets et sa vision du free-to-play.

Secret Worlds Legends sera donc exploité en free-to-play et selon le développeur, l'intégralité du contenu du jeu sera accessible gratuitement à l'ensemble des joueurs (tous les épisodes de The Secret World, toutes les missions, les donjons, les régions que ce soit Londres, la Nouvelle Angleterre, l'Egypte, la Transylvanie et Tokyo, ou encore celles à venir). Le développeur assure donc que tout le contenu du jeu est disponible gratuitement « en jouant », mais une boutique permettra d'accéder à certaines composantes plus rapidement, en payant.
Comme souvent dans les modèles free-to-play, deux monnaies distinctes cohabiteront donc dans le jeu : les Marques de faveurs (Marks of Favour) qui peuvent être gagnées dans le jeu « en remplissant des défis quotidiens ou en vendant des objets dans l'hôtel des ventes à d'autres joueurs » et l'Aurum, qui s'achète dans la boutique du jeu contre des euros. Et les Marques de faveurs sont utilisées pour « acheter des objets dans l'hôtel des ventes, des armes, des potions, des clefs de donjons, des options cosmétiques, des objets sociaux, etc. ». De son côté, l'Aurum est présenté comme une devise « premium » permettant d'acquérir certains objets, des options de confort ou des services (comme « des slots de personnages supplémentaires, de l'espace d'inventaires, des objets cosmétiques », mais aussi des « boosts de progression »).

Le modèle est plutôt classique au regard des pratiques en cours dans les jeux free-to-play, mais évidemment, tout l'enjeu du modèle économique repose sur le potentiel de gain de Marques de faveur dans le jeu (faut-il investir nombre d'heures pour quelques Marques ou sont-elles accessibles facilement ?) au regard du cout en euros de l'Aurum. En d'autres termes, un passage dans la boutique est-il incontournable pour jouer pleinement ?
À ce stade, difficile de répondre. Funcom opte quoi qu'il en soit pour un modèle plutôt libre : les Marques de faveur et l'Aurum sont convertibles. On peut donc acheter de l'un avec l'autre et vice-versa, sur un marché dédié, l'Exchange. Les prix seront donc fixés par les joueurs eux-mêmes, en fonction de l'offre et de la demande, via l'Exchange. Plus concrètement, le studio donne un exemple : un joueur peut acquérir un objet rare dans le jeu, le mettre en vente dans l'hôtel des ventes pour des Marques de faveurs et ensuite échanger ces Marques contre de l'Aurum sur l'Exchange, avec d'autres joueurs. Les gros joueurs pourront donc financer l'achat de services ou d'options de confort en jouant, et a contrario, les joueurs pressés pourront investir quelques euros sur l'Exchange pour augmenter leur fortune en jeu (obtenir des Marques) et acquérir par exemple de l'équipement dans l'hôtel des ventes.
Le mécanisme affiche donc quelques similitudes avec le système de jetons de World of Warcraft, où les joueurs ont rapidement trouvé un point d'équilibre économique -- si ce n'est que les joueurs actifs de WoW avaient déjà accumulé des fortunes de golds au fil des années. On retiendra quoi qu'il en soit que les curieux devraient donc théoriquement avoir accès à l'intégralité du jeu gratuitement -- et on sera pareillement curieux de découvrir comment les joueurs de Secret World Legends s'approprieront ce mécanisme, dès le lancement du jeu à partir du 26 juin prochain, donc.

Réactions (77)


Que pensez-vous de Secret World Legends ?

18 aiment, 14 pas.
Note moyenne : (34 évaluations | 0 critique)
5,5 / 10 - Intéressant